Tu le sais peut-être ou si tu ne le sais pas, je te le dis : depuis fin mai, je suis au Japon en workaway. C’est mon troisième voyage au Japon et quand je voyage les lieux m’inspirent et me transmettent leur sagesse. Pas seulement les lieux « exotiques » comme Bali ou le Japon mais aussi Mantes-la-Jolie où j’ai habité ces sept dernières années !

🇯🇵 Au Japon, à chaque début de repas, nos hôtes prononcent le fameux Itadakimasu en joignant les mains et en s’inclinant légèrement devant l’assiette. Avant d’aller plus loin, sache que Itadakimasu 頂きます se prononce « Itadakimass », sans le u à la fin 😅.

Itadakimasu ou comment remettre de la conscience dans ce que tu manges 🌱 ?

Mais alors qu’est ce que c’est que ce Itadakimasu 頂きます? Qu’est ce que ça veut dire ? Pourquoi s’incliner en le disant ?

🙏 Il n’y a pas de traduction littéraire alors je le traduis comme « Merci à la Vie (de m’avoir apporté ce repas) », sous entendu Merci au cuisinier et Merci aux aliments présents 😋. Il est souvent traduit comme « Bon appétit ». Mais pour moi ce rituel est bien plus que ça et je te partage un peu de contexte avant de te transmettre mes expériences pour te sentir plus connectée à ce que tu manges et comment y mettre plus de conscience 🥰!

Le Japon est très relié à la nature ou en tout cas au monde des Esprits, comme les Kami ou les Oni 😺. Avant que la religion Bouddhiste, venue d’Inde puis de Chine, se propage au Vème siècle, le Japon a développé une philosophie ou une série de croyances animistes connues aussi sous le nom de shintoïsme. Dans les films de Hayao Miyazaki, dont La Princesse Mononoké 🐺 ou Le Voyage de Chihiro (mon préféré 🐉😃), on voit bien ces Esprits présents (le sanglier, le cerf, les loups, les figures à la tête ronde…), vivants parmi les humains. Et cette nourriture qu’on mange est directement reliée aux Esprits de la Nature puisqu’elle pousse près d’eux alors on les remercie d’Être et de nous nourrir 😋.

Pourquoi remercier la nourriture ?

🌟 Depuis mon enseignement de Reiki, j’ai pris l’habitude de « remercier » & de pratiquer la notion de gratitude de manière plus large qu’avant et notamment avec ce que je mange pour :

  • Se rappeler que la vie peut s’évaporer à tout moment et que je suis heureuse de pouvoir manger ce qui se présente devant moi.
  • Transmettre l’énergie vitale et rendre plus vivants les aliments que je vais ingérer. Chaque légume/fruit est bien plus pauvre qu’avant en terme de nutriments et souvent il exposé à des polluants.
  • Scanner, ressentir si cet aliment me convient.

Dans la famille de Mariko et Noboru, grâce à ce rituel Itadakimasu 頂きます, cette gratitude a pris une dimension autre en le faisant ensemble, en famille, en communauté, j’adore !

Remercier la Nature et tous ceux qui ont participé à ce repas

🍉 Au delà de remercier la Nature, je pense également à qui a cuisiné ces repas : Glen, Mariko, Tatsuki ou moi, puis la personne qui a fait les courses, celle qui a transporté l’aliment là où on l’a acheté… toutes les personnes qui ont pu participer au fait que ces aliments soient là, présents POUR MOI.

👨‍🌾 En allant plus loin, je remercie le fermier qui par chance est juste à côté : c’est Takesan qui cultive les asperges, le maïs et les pommes de Terre. J’habite entourée de champs d’asperges, de maïs et de pomme de Terre. Cette réflexion de chercher d’où vient ma nourriture et qui a croisé son chemin, je l’ai poussé en méditant sur un tracteur🧘. Drôle de lieu pour méditer mais je souhaitais me mettre réellement à la place du fermier.

D’ailleurs si cette méthode t’intéresse je pourrais te la partager avec plaisir, elle permet de développer l’empathie et d’affiner ses sensations!

Et donc en continuant la réflexion, si on achète nos produits en grands surface, je remercie les personnes qui travaillent dans des conditions difficiles puis les agriculteurs qui sont souvent sous-payés… 🥺 Petit à petit, je prends conscience beaucoup plus largement de qui a participé à cette assiette, à ce que je mange. Et en connaissant toutes ces étapes, je peux transformer mes pensées puis mes actions 🚀 : « tiens et si j’allais consommer à la ferme d’à côté ou dans des rayons de producteurs locaux ? “. De nombreuses enseignes et même les AMAP dans les villes proposent ces services !

« Je mange donc je suis ».

Petit à petit, je prends conscience de ce qui entre en moi par le biais de l’alimentation 🌱 : ses nutriments, son énergie, son histoire, ce que cette nourriture a vécu avant d’arriver en moi. L’énergie est un vaste sujet mais je suis persuadée que l’on ingère pas seulement les nutriments mais aussi ce que la nourriture a vécu 🚜. C’est pour cela que de remercier ou de poser ses mains dessus participe à redonner conscience à ce qu’on ingère 🙏 .

Au début de chaque repas, on se dit Itadakimasu 頂きます et en fin de repas, toute la famille s’exclame : Gochisosama deshita, merci pour ce délicieux repas ! Hyper convivial non😃 ?

Mes 6 gestes pour remettre de la Conscience dans tes repas

Si tu souhaites remettre de la Conscience dans tes repas, voici quelques gestes simples. Je t’invite à prendre les idées qui te conviennent le plus, à tester, à expérimenter par toi-même et à me dire ce que tu en penses :

  • Le lieu d’approvisionnement 🍏 : les producteurs près de chez toi, les AMAP, les magasins bio qui favorisent les aliments locaux, les magasins qui ont conscience du travail de leurs employés ou les supermarchés avec une section locale et/ou bio

  • Un jardin perso 🐌 : non seulement économique, mais aussi tu sais comment ont poussé tes légumes, le fait d’en prendre soin leur apporte déjà de la conscience, et puis un jardin peut amener petit à petit une certaine autonomie et enfin une fierté quand on récolte ses fruits, légumes ou plantes !

  • Le chemin parcouru par les aliments 🚚 : tu peux visualiser / imaginer comment cet aliment est arrivé à toi : comme une aventure… étape par étape, de la graine à ton assiette !

  • Un repas préparé avec conscience et des pensées positives 🥰. Dans certaines retraites de méditation, les repas se préparent en silence, en veillant à avoir des pensées positives car elles s’infusent dans l’aliment préparé. Alors, prêt.e à essayer ?

  • Avant de se « ruer » sur la nourriture, prends un temps en respirant calmement 😗 (ça c’est LE smiley qui respire calmement 😉), 1,2,3,4,5 secondes : Ok je m’apprête à manger, j’ai faim, bienvenue dans mon corps !

  • Puis pose tes deux mains au-dessus de l’assiette 🍽️ ou du bol, tu peux fermer les yeux et ressentir ce qui se passe sous tes mains puis remercier à voix haute ou en silence : « Merci à vous, Merci Mère Nature, Merci tout simplement ou Itadakimasu 頂きます» 🙏.

Et qu’est ce que va penser mon voisin 🤪?

Quand je mettais mes mains au-dessus de mon assiette après mon initiation au Reiki, une partie de moi me disais : mais oui, c’est évident que j’ai envie de remercier ce qui va me nourrir ! Et d’un autre côté, le regard des autres pouvaient me gêner 🙄.

Alors en arrivant au Japon et surtout dans cette famille où c’était si naturel, je me suis dis : « mais pourquoi est-ce que j’ai douté, pourquoi le regard des autres m’importait ? » 😕. Donc si tu sens que c’est un geste, une intention qui te parle : fais le, ne tiens pas compte du regard des autres !! 😄 Et puis qui sais… peut-être qu’on se reconnaîtra dans un café ou un restaurant grâce à ce geste 😉

Et maintenant… à toi 🚀 : As-tu déjà remercié ce que tu mangeais ? N’hésite pas à me dire comment toi aussi tu considères ce que tu manges, si tu as des habitudes, des rituels ?;) D’ailleurs, j’ai commencé à partager mon quotidien du Japon sur insta 📷, alors n’hésite pas à me rejoindre 🥰

Je te souhaite une très belle journée 😘,

Olivia

🌟 La Lettre Shanti 🌟

Te recevras les actus, les articles et mes inspirations